E-mail

dialogue@coeurious.com

Appelez-nous

07-56-88-69-08

Suivez-nous:

L’intelligence émotionnelle : Qesako ?

Intelligence émotionnelle

Comment « calculer » l’intelligence ?

Pendant longtemps, on a eu pour habitude de voir l’intelligence de manière limitée, se référant à des éléments insuffisants pour comprendre réellement ce qu’elle est. L’intelligence ne se limite pas à une pensée logique ou à des tests de QI, qui sont aujourd’hui remis en question du fait de leur évaluation réductrice. La vraie question est : qu’est-ce qu’une personne intelligente ? Quelle définition claire de ce qu’est l’intelligence, et en quoi consiste l’intelligence émotionnelle ?

 

L’intelligence par nos accomplissements ?

La manière de percevoir l’intelligence a toujours été subjective et a longtemps reposé uniquement sur l’importance des actions et des comportements reconnus comme difficiles,  mieux « réalisés » que la moyenne,  par un individu. Cela sans prendre en considération les nombreux autres critères qui influent sur les connaissances ou les décisions d’un individu. Par exemple, quelqu’un ayant eu les ressource disponibles pour se procurer les meilleurs professeurs du pays, est -il plus intelligent que la personne qui va a à la bibliothèque de son quartier une fois par semaine (car il n’a ni l’argent ni le temps de faire autrement) ? La réponse est tout de suite plus complexe . Mais comment sortir de cette impossible définition ?

 

L’intelligence par le Quotient intellectuel ?

Certaines personnes ont essayé par le passé de théoriser l’intelligence en la faisant  rentrer dans des cases, dans l’espoir de la rendre quantifiable. Ça a notamment pris la forme du quotient intellectuel théorisé par William Stern au début du XX siècle. Il s’agit d’un test qui évaluerait l’intelligence d’une personne selon sa capacité à résoudre plus ou moins rapidement des problèmes et à faire des apprentissages divers. Ils ont eu et ont aujourd’hui toujours beaucoup de succès. Pour autant, des personnes possédant un QI très élevé peuvent être totalement incapables dans les relations sociales ou n’avoir pas ou peu d’empathie pour ceux qui les entourent. Alors que pourtant ce sont deux notions essentielles, qui handicaperont la vie de quiconque qui ne les maitrise pas. Une personne peut donc avoir un QI très élevé, mais être incapable de vivre en société. Peut-on alors le définir comme  intelligent ?

Nous revenons à notre point de départ, comment la quantifier dans ce cas ? La question se trouve surement ailleurs, car elle repose en réalité sur une multitude de critères et il semblerait aujourd’hui établi pour beaucoup de psychologues qu’elle reposerait davantage sur une construction plutôt que sur une réalité stable et quantifiable.

L’intelligence est un concept complexe et multiforme.

 

Dans tous les cas précédemment donnés, les limites se posent face a la pluralité des intelligences. Il existe d’autres types que l’intelligence dite « logique ». On en dénombre aujourd’hui environ huit.Parmi elles,  l’intelligence émotionnelle. L’intelligence émotionnelle est la capacité à percevoir, maîtriser, exprimer et décoder une émotion qui nous est propre ou propre aux autres. C’est une intelligence essentielle dans nos vies, car les émotions représentent un signal qui révèle un environnement inhabituel, et qui donc permet de s’adapter, de répondre, de rebondir aux situations auxquelles nous sommes confrontés, parfois pour la première fois.

 

Quels sont les avantages de l’intelligence émotionnelle ?

 

L’intelligence émotionnelle se manifeste principalement en quatre qualités :

  1. Comprendre ses émotions.
 

La capacité de reconnaître et de comprendre les émotions qui nous traversent tout le long de notre vie, ainsi que leur impact sur nos actions et sur ceux qui nous entourent.

  1. La maîtrise de soi.


La capacité de bien réagir à nos émotions, arriver à conserver son jugement et à réfléchir avant d’agir : Une émotion ne se contrôle pas, mais on peut éviter la portée de son impact.

  1. La motivation interne.
 

La capacité à avoir de la motivation pour ses idées et ses projets, avoir de l’optimisme malgré les difficultés et les échecs potentiels.

  1. L’empathie.
 

La capacité de s’identifier à autrui dans ce qu’il ressent, au sujet de tout le monde et dans toutes les situations. Cette capacité est essentielle pour développer des relations apaisées, peu importe leurs teneurs.

  1. Les aptitudes sociales.
 

La capacité à gérer ses relations sociales avec toutes les personnes qui nous entourent peu importe le cadre. Arriver à maitriser et à entretenir des relations est très important pour construire et mener une action collectivement.

Peut-on ? Et comment développer son intelligence émotionnelle ?

 

Comme toutes les formes d’intelligence, elles ne sont pas figées. Certaines personnes peuvent avoir des facilités, des habitudes « naturelles », mais cela ne signifie pas qu’elles sont innées. Vous pouvez cultiver, améliorer, faire grandir votre intelligence émotionnelle.

Le collectif Coeurious s’est justement attelé à concevoir une méthode pour celles et ceux qui désirent exprimer, maitriser et comprendre leurs émotions. N’hésitez pas à télécharger notre premier guide pour vous essayer à cette méthode ludique et créative, qui vous mettra un premier pied dans ce travail qui vous permettra de développer votre intelligence émotionnelle.

Leave a comment

Your email address will not be published.